Archives du mot-clé Benjamin Péret

Benjamin Péret l’astre noir du surréalisme / Blog Entre les lignes entre les mots (30 juin 2017)


Je ne mange pas de ce pain-là

Certains sont encensés, d’autres oubliés. Derrière la popularité des uns, une dose de nationalisme (dans une puissance coloniale et impérialiste), un engagement douteux du coté du stalinisme. Je n’ai pas besoin de citer de nom, chacun-e trouvera facilement…

Laissons cela. Place à un astre noir, un révolutionnaire engagé, un poète, un surréaliste, un qui a su rester debout lorsqu’il était minuit dans le siècle, un anticolonialiste… Benjamin Péret.

Si je ne me souviens que peu de mes lectures de l’adolescence et comme jeune adulte, le surréalisme reste une trace indélébile. J’ai retrouvé Benjamin Peret lorsque je me suis intéressé à la révolution espagnole, aux mythes et légendes…

Barthélémy Schwartz nous propose des analyses approfondies de l’engagement poétique et politique de Benjamin Péret.

Lire la suite

Publicités

Débat : Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme – Festival de la CNT à la Parole errante (Montreuil)(24 juin 2017)


http://www.cnt-f.org/festival-cnt/event/benjamin-peret-lastre-noir-du-surrealisme/

 

Commander le livre chez Libertalia

L’Échaudée n°6 (sortie mars 2017)


Dans l’Échaudée n°6 paru en mars 2017, quelques « bonnes feuilles » du Benjamin Péret Astre noir du surréalisme (un essai biographique suivi d’une anthologie de poèmes de Benjamin Péret) paru chez Libertalia.

Péret, poète c’est-à-dire révolutionnaire (Combat syndicaliste n°418, décembre 2016)


2016-xi-combat-syndicaliste

 

Benjamin Péret, le surréaliste de Rezé (Ouest-France, 16 décembre 2016)


« Benjamin Péret, le surréaliste de Rezé – Originaire de Rezé (44), Péret est le seul écrivain surréaliste à s’être pleinement engagé dans le mouvement révolutionnaire de son époque. Sanscouv_peret-3cm se compromettre au service du parti stalinien. Ce que montre une biographie qui vient de paraître. »

Lire l’entretien sur le site de Ouest-France :

 

 

« Biographie de Benjamin Péret : Vive la France et les pommes de terre frites ! » (CQFD n°149, décembre 2016)


2016-xii-cqfd