Archives du mot-clé poésie

Anthologie « De tout bois » (collectif / éditions adverse)


De tout bois (anthologie / collectif)
Collectif (50 auteurs), De tout bois

180 pages n&b et couleurs (+ 3 fascicules, un portfolio et un poster géant), 31 x 42 cm, 70 €,
979-10-95922-18-6 — mars 2018.

Deux ans après la publication de son Manifeste et déjà forte d’un catalogue d’une vingtaine de titres, la maison Adverse prolonge son geste critique et esthétique en embrassant cette fois la création contemporaine en bande dessinée dans sa diversité la plus explosive, par la publication d’une copieuse anthologie réunissant pas moins de cinquante artistes internationaux.

 

Développant ses axes de recherche (en associant aux auteurs déjà défendus nombre d’invités reconnus ou émergents), Adverse assoit aussi ses affinités électives (Bicéphale, PCCBA, Arbitraire, Hécatombe, Frmk, La 5C, Factotum, etc.), et appuie sa tentative de mise en crise de la modernité en consacrant une large part de son sommaire aussi bien à la poésie graphique des années 1970 qu’à nombre des stratégies transgressives d’aujourd’hui.
Autant marquée par Kramers Ergot, Hôpital brut ou Le Coup de grâce, De tout bois associe dans le même élan pluralité d’approches, considérations formelles, expérimentations éditoriales et perspectives réflexives.
Dans un objet à la hauteur de la démesure de son projet, cet ensemble de contributions vise à établir définitivement la bande dessinée comme territoire de possibles plutôt que comme terrain balisé.

Alexandra Achard, Rosaire Appel, Alexandre Balcaen, Aude Barrio, Sarah Barthe, Al Berto, J.M. Bertoyas, Loren Capelli, Joëlle de la Casinière, Guillaume Chailleux, Thierry Cheyrol, Paul Creus, Tim Danko, Olivier Deprez, Double Bob, Jul Gordon, Ronald Grandpey, Pierrick Gui, Jean-Luc Guionnet, Matti Hagelberg, François Henninger, Olimpia Hruska, Florian Huet, Céline Huyghebaert, Thomas Gosselin, Ben Katchor, Yannis la Macchia, Loïc Largier, J. & E. LeGlatin, Aurélien Leif, Noémie Lothe, Lomé Lu, Judith Mall, Ilan Manouach, Jean-Pierre Marquet, L.L. de Mars, Barbara Meuli, Charles Mieux, Tommi Musturi, Claire Nicolet , Alessandro de Pascal-Kriloff, Thomas Perrodin, Olivier Philipponneau, Sophie Podolski, Jérôme Puigros-Puigener, Léo Quievreux, Samplerman, Barthélémy Schwartz, Alain Simon, C. de Trogoff, Michel Vachey, Mokeït Van Linden, Robert Varlez

Lire la suite

Publicités

L’Échaudée n°6 (sortie mars 2017)


Dans l’Échaudée n°6 paru en mars 2017, quelques « bonnes feuilles » du Benjamin Péret Astre noir du surréalisme (un essai biographique suivi d’une anthologie de poèmes de Benjamin Péret) paru chez Libertalia.

Barthélémy Schwartz, Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme (Libertalia)


Pour info, aux éditions Libertalia…

bandeau-libertalia-ok

Barthélémy Schwartz
Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme
Libertalia
350 pages – 18€
ISBN : 9782918059882

Ce volume comprend une anthologie
de poèmes et un cahier iconographique en couleur

En librairie depuis le 20 octobre 2016

* * *

« Qu’est-ce que le surréalisme ? C’est la beauté de Benjamin Péret écoutant prononcer les mots de famille, de religion et de patrie. » (André Breton)

De Dada au surréalisme, Benjamin Péret (1899-1959) est l’un des principaux acteurs des mouvements d’avant-garde qui ont secoué la poésie et l’art moderne au XXe siècle. C’est aussi l’un des moins connus du public. Peu de rééditions, de très rares monographies. Le sort s’est acharné contre ce grand poète dont le rôle et l’importance ont généralement été minimisés par les historiens du surréalisme.

Son engagement dans les mouvements révolutionnaires de son temps, notamment pendant la révolution espagnole aux côtés du POUM et des anarchistes, n’est peut-être pas étranger à cette occultation. Sur sa tombe, au cimetière des Batignolles, ses amis ont fait inscrire une épitaphe qui résume sa vie de révolté permanent : « Je ne mange pas de ce pain-là. »

Cette biographie (suivie d’une petite anthologie et d’un cahier iconographiques en couleur) replace la trajectoire de Benjamin Péret dans les enjeux utopiques du surréalisme, un mouvement qui voulait à la fois « transformer le monde » (Marx) et « changer la vie » (Rimbaud).

L’auteur
Barthélémy Schwartz est né à Paris en 1963. Coanimateur de la revue de bande dessinée Dorénavant (1986-1989), du collectif Ab irato (en 1992), puis de la revue de critique sociale Oiseau-tempête (1997-2006), il a publié Le Rêveur captif (L’Apocalypse en 2012).

Mots-clés
Altérité – amitié – amour – anthropophage – automatisme – Dada – Brésil – Colère – Communisme – conte – dèche – dissidence – Espagne – exil – expérience – expulsion – groupe – guerre – hasard – héritage – humour – inculpation – indien – insolence – Internationale – invectives – marge – marginalité – marxisme – maudit – Mexique – mythe – Poésie – Politique – populaire – prison – rage – rêve – révolte – révolution – rire – scandale – sommeil – subversion – surréalisme – utopie

logo-libertalia-okwww.editionslibertalia.com/

peret-livre-1peret-livre-2peret-livre-3

Commander le livre
auprès des éditions Libertalia
:
http://www.editionslibertalia.com/catalogue/hors-collection/benjamin-peret-l-astre-noir-du-surrealisme