Archives mensuelles : mars 2015

Jorge Valadas, La Mémoire et le feu (l’Insomniaque, 2011)


  • « Dans un pays où la grande majorité de la population habite désormais dans les grands centres urbains de la côte, l’activité agricole se meurt, l’entretien des bois et des forêts est abandonné, au point que, à superficie égale, il se produit sept fois plus d’incendies au Portugal qu’en Espagne et vingt fois plus qu’en Italie. »
Le livre dresse en quelques rappels historiques et aperçu de la vie sociale, le bilan du nouveau Portugal – démocratique depuis 1974, européen depuis 1986. L’auteur y évoque la désertification tant humaine (l’émigration, la précarisation) que naturelle (les incendies, la sahélisation) du pays. Il nous parle aussi d’utopie et nous rappelle les moments de rupture où se sont affirmées les aspirations émancipatrices, libertaires – depuis les violentes révoltes du début du XXe siècle jusqu’aux excès de la révolution des œillets.

Lire les bonnes feuilles

Jorge Valadas est l’autre nom de Charles Reeve, qui a fait paraître chez L’Insomniaque avec Hsi Hsuan-wou : Bureaucratie, bagnes et business (1997). Il a également publié de nombreux ouvrages politiques et historiques sur le développement du capitalisme en Chine entre autre Le tigre de papier (Ed. Spartacus, 1972), visant à dénoncer l’imposture maoïste.

Sur le Portugal son pays d’origine, il a publié : Portugal, l’autre combat (Ed Spartacus, 1975), L’Expérience portugaise (Ed. Spartacus, 1976) et Les Œillets sont coupés (Ed. Paris-Méditerranné, 1999). Il est un des animateurs de la revue Oiseau-tempête depuis sa création.

 

Publicités

Alain Joubert – Le passé du futur est toujours présent (Ab irato, 2012)


passe-futur

Alain Joubert
Le Passé du futur est toujours présent
Illustrations sont de Barthélémy Schwartz.
ISBN 978-2-911917-59-2
72 pages, 12 euros

Genre : Poétique fiction

Mots clés : Attentats – cyclistes – enquête – horreur – humour – nudisme – Paris – poésie – suspens.

L’auteur : Alain Joubert est né à Paris en 1936, où il vit
toujours. Il a participé à l’aventure du groupe surréaliste dans les
années 1950 jusqu’à son autodissolution en 1969. Parmi ses principales
publications : Le Mouvement des surréalistes ou le Fin mot de
l’histoire (2001) et Une goutte d’éternité (2007), chez Maurice
Nadeau ; Huit mois avec sursis avec Marc Pierret, Georges Sebbag
et Paul Virilio (Dauphin, 1978), Treize à table (plus deux) illustré
par Jean Terrossian (L’Écart absolu, 1998), L’Effet Miroir avec Nicole
Espagnol et Roman Erben (Ab Irato, 2008), et plus récemment Robert
Lagarde, du geste à la parole (Éditions Des deux corps, 2013).

Le Passé du futur est toujours présent est le cinquième titre de notre collection « Abiratures » dédiée à l’approche poétique.

A écouter, une critique du livre dans l’émission Paludes 687 (Radio Campus Lille, (106,6 FM) : http://blog.paludes.fr/public/Radio10/Joubert-LePasseDuFutur-Critique.mp3

Extrait
La pratique du nu intégral est devenue monnaie courante chez les baigneuses, dès l’apparition du premier rayon de soleil. Ainsi, la piscine Deligny ressemble-t-elle maintenant davantage à un camp de nudistes qu’à un établissement de bains traditionnel. Mais la nouveauté du jour, c’est d’un homme qu’elle vient. Un grand gaillard aux muscles longs s’avance avec souplesse sur les planches du solarium, apparemment nu comme une table. Entre ses cuisses, on distingue très nettement une verge fort longue qui se balance doucement comme un palmier sous les vents chauds. Toutefois, si le regard prend la peine de s’attarder quelque peu sur cette partie de son anatomie, il constate alors avec intérêt que la mode de l’étui pénien vient de naître. À coup sûr, cette manière d’encapuchonner les attributs rencontrera un grand succès cet été.

L’Ivresse des tombes – Guy Cabanel, Barthélémy Schwartz, Ab irato, 2011


Guy Cabanel, Barthélémy Schwartz
L’Ivresse des tombes
ISSN 2100-3246
ISBN 978-2-911917-57-8
51 pages, 10 euros

Genre : Poésie
Mots clés : mort, tombe, ivresse.
Auteurs : Guy Cabanel a participé dès 1958 aux activités du mouvement surréaliste avec son ami Robert Lagarde, qui illustre son premier ouvrage, À l’Animal Noir. Parmi ses dernières publications : Le Verbe flottant (Quadri, 2006), Soleils d’ombre sur des photographies de Jorge Camacho (Quadri, 2009), Dans la roue du paon (Les Hauts-Fonds, 2009), Hommage à l’Amiral Leblanc (Ab irato, 2009).

Consulter la notice de Guy Cabanel sur Wikipedia .

Le livre : Recueil de poésie de Guy Cabanel répondant à huit photographies de Barthélémy Schwartz. C’est le deuxième titre de Guy Cabanel publié par les éditions Ab irato, après Hommage à l’Amiral Leblanc (2009)

Ils en parlent :
La Quinzaine littéraire n°1046, du 1-15 octobre 2011 :
http://laquinzaine.wordpress. com/2011/10/01/la-quinzaine-n% C2%B01046-du-1er-au-15- octobre-2011/
le site Poesibao