Archives mensuelles : mai 2014


Planche du “Rêveur captif” (L’Apocalypse, 2012) / www.lapo.fr/004-le-reveur-captif

Publicités

ABC d’Art d’économie mixte (1)


Ce texte a préalablement été publié dans la revue Le Bathyscaphe n°2 (2008).

On parlera ici d’art d’économie mixte plutôt que d’art contemporain. Au moins, l’ancien cherchait à être moderne, pas seulement contemporain ! Par art d’économie mixte, on entendra l’art du long cycle du capitalisme d’économie mixte qui a émergé à partir des années 1950 et s’enlise dans la crise aujourd’hui.

« Je ne crois pas à cette idée de l’artiste contemporain comme parasite, expliquait il y a quelques années le critique d’art Nicolas Bourriaud, Le parasite n’utilise pas l’organisme dans lequel il est introduit, il ne fait que s’en nourrir. Ce n’est pas le cas des artistes actuels :eux sont dans l’ordre du maniement, de la manipulation des signes, plus que dans une problématique du parasitage. Qui dit parasitage dit besoin et envie de nuire. Or là, il n’y a pas de nuisance : c’est juste une façon particulière de se servir des formes pour produire quelque chose d’autre (1). » Lire la suite