Glob créatif de Barthélémy Schwartz

An excerpt from 73 Notes sur la bande dessinée (73 Notes on Comics)


An excerpt from 73 Notes sur la bande dessinée (73 Notes on Comics)by Barthélémy Schwartz

Translated by Andrew White. The full translated text of 73 Notes on Comics will be published in Comics Workbook Magazine #4.

There are three types of games to be played with images. These three types of games define by themselves the art of images in each of its particular forms, be it painting, cinema, or comics. We will see that in extending this notion of the image to that of territory, we can outline the relationship that comics might have with sculpture. There will be sculptures that are comics. The lack of a specific name to call comics will thus appear in its grotesque splendor; its very name is an obstacle to its development (it is even an obstacle for the French language; the words fumetti or comix do not in any way imply that a comic is indeed a bande dessinée, a drawn strip).

Lire la suite »

Written by barthelemybs

10 mars 2014 at 14:41

Derive d’avanguardia


  • Publié dans Oiseau-tempête n°6 (1999)
  • Traduit en italien et publié dans Diavolo in corpo, n°3, novembre 2000

Il surrealismo ha dato una propria configurazione iniziale all’avanguardia artistico-radicale, durante il periodo fra le due guerre: un gruppo radicale, che agisce essenzialmente nel campo della cultura e della vita quotidiana, presentandosi come laboratorio di esperienze radicali nell’ambito del sensibile, a partire dal quale vengono discussi i progetti utopici che, in parte, determineranno la futura società non capitalista.

Lire la suite »

Written by barthelemybs

26 février 2014 at 14:09

Pendant ce temps-là, à Fukushima, on pompe, on pompe


05-Pomper-pomper-a-Fuku-600px

Written by barthelemybs

15 janvier 2014 at 13:51

Publié dans Uncategorized

Monde diplomatique (avril 2013, web)


« Textes d’analyse – retour sur Occuper Wall Street, les mouvements à l’intérieur du PaL-echaude-2_80pxrti communiste chinois, etc. –, fragments littéraires de parrains spirituels (Alfred Jarry), et extraits d’un comix qui déploie une “approche poétique du rêve”, sous l’égide du situationnisme… (Automne-hiver, n° 2, triannuel, 7 euros. — Ab Irato Editions, 6, rue Boulle, 75011 Paris.) »

Découvrir
L’Echaudée n°2

Commander / s’abonner à l’Echaudée :
http://abiratoeditions.wordpress.com/commander-un-livre/

Written by barthelemybs

15 avril 2013 at 10:23

Benjamin Péret, le surréaliste aux belles cravates (1)


(publié dans le Bathyscaphe n°8 (automne 2012, Québec)

tags : surréalisme – Benjamin Péret

Portraits croisésLE-BATHYSCAPHE-N8

Un temps à ne pas mettre
une puce sur la soutane d’un curé

Benjamin Péret  [1]

 Selon l’avis de son ami Michel Zimbacca, le poète surréaliste Benjamin Péret était « grand et costaud. » « Pas si grand » tempère Jean-Claude Tertrais : « 1m70 sans doute, mais voûté. » Son rire était franc. Alain Joubert se rappelle encore ses éclats sonores lors des jeux collectifs de cadavre exquis. Mais Péret étaient aussi l’homme des grosses plaisanteries. Jeune  dadaïste, c’est lui qui avait affolé la mère de Jean Cocteau en lui annonçant par téléphone que son poète de fils était mort.

Claude Courtot rapporte cette anecdote des années 1950 : « À la campagne, à neuf heures du soir, Péret décide tout à coup et de façon péremptoire qu’étant donné la pleine lune, il faut aller faire des provisions pour le lendemain dans les champs des paysans voisins qu’il déteste autant que les commerçants, les flics, les curés et les staliniens ; il se livre alors à un pillage en règle dans une culture d’artichauts dont il rapporte un fort grand nombre et qu’il étale à son retour, par rang de taille sur une table, en riant formidablement (2). » Lire la suite »

Written by barthelemybs

16 janvier 2013 at 14:55

Publié dans Le Bathyscaphe - EX

Tag(s) associé(s) : ,

Le Rêveur captif


LE RÊVEUR CAPTIF
Barthélémy Schwartz
L’Apocalypse, 2012

Le Rêveur captif est un livre particulier réalisé par un auteur au parcours atypique. Principal animateur de la revue Dorénavant entre 1985 et 1990, Barthélémy Schwartz y inventait une nouvelle forme d’(ultra) critique, fustigeant l’idéologie bédé et le storyboard de la production BD dominante, au profit de recherches sur une bande dessinée poétique qui exprimerait plutôt qu’elle ne raconterait. Après avoir délaissé la bande dessinée pendant 16 ans, il renoue avec ce langage à l’occasion d’un dialogue avec JC Menu dans L’Eprouvette, Schwartz propose avec Le Rêveur Captif une “cartographie” des rêves obsessionnels de sa jeunesse, et panorama de souvenirs et de réflexions sur la bande dessinée. Fidèle à ses références d’avant-garde, notamment surréalistes et situationnistes, et grâce à une technique mixte mêlant dessin, photographie et effets graphiques, Barthélémy Schwartz nous livre une expérimentation des plus fructueuses sur le langage du 9e Art et sur son apport atypique : “Je passais pour un martien dans le monde sage et policé de la bande dessinée”. Gageons que ce soit toujours le cas.

Extraits :
Agrandir la plache 1

Agrandir la planche 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Apocalypse

Le Rêveur captif, l’Apocalypse, 2012
(site de l’Apocalypse)

Written by barthelemybs

18 décembre 2012 at 13:35

Le "Rêveur captif" dans les "Chronique de la désobéissance" n° 71 (Aïchara, 13 décembre 2012)


« Ainsi, tout est bon pour que le prisonnier tente son évasion des HLM. Il y a également BS-couv1des échappées historiques et d’autres artistiques, toutes semblant sans liens entre elles comme dans le rêve mais faisant unité car elles sont l’univers de l’auteur, un univers marqué par le surréalisme et les situationnistes et par une culture qui va de Kafka à l’inconnu Henry Darger et à quelques autres. »

http://cerclelibertairejb33.free.fr/?p=2936

Written by barthelemybs

17 décembre 2012 at 14:26

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 535 followers